Restez dans les rangs !

SRB_20160124_21092-low

Un Renard roux traverse un champ, derrière la Rue du Vignoble, à Charlesbourg (Québec)

SRB_20160125_21167-lowAu cours de l’hiver, on m’a régulièrement demandé où j’allais pour voir des oiseaux. Il est clair que l’observation n’est certainement pas aussi évidente que durant la belle saison. Plusieurs espèces se sont tout simplement envolées vers des destinations plus chaudes. Quant aux autres, la rigueur du climat et le fait qu’elles ne sont pas en période de reproduction font en sorte qu’elles demeurent plus discrètes.

SRB_20151230_17400-low

Plectrophanes des neiges en quête de grains d’avoine dans le Chemin du 3e rang-du-Bic (Rimouski)

SRB_20160128_21732-low

Il n’est pas rare d’apercevoir un Harfang des neiges qui sommeille au sommet d’un arbre ou d’un silo. Rang des Pointes (Saint-Agapit), Saint-Isidore, Rang Sainte-Anne (Québec)

Au printemps et en été, une randonnée de quelques heures sera facilement couronnée de succès, les oiseaux étant naturellement plus actifs (surveillance du territoire, nidification, alimentation des jeunes). Mais en hiver, marcher en forêt peut s’avérer décevant si votre souhaitez absolument voir des oiseaux.

SRB_20160122_20975-low2

Faucon émerillon, Rang des Côtés, (Kamouraska)

Il y aura certainement quelques Mésanges à tête noire et Sitelles à poitrine rousse au rendez-vous, peut-être même un ou deux Pics mineurs. Mais il m’est aussi arrivé de ne rien voir, ni rien n’entendre durant les quelques heures passées en forêt. Pour observer des oiseaux, il faut plutôt rechercher des postes d’alimentation ou des mangeoires, bien que cette alternative puisse tout de même limiter le nombre d’espèces susceptibles d’être aperçues.

 

Dans ces circonstances, je peux suggérer une chose : restez dans les rangs ! Je ne parle pas ici de faire la queue leu leu, deux par deux. Je propose plutôt de parcourir ces longues bandes parallèles que sont les rangs et qui témoignent de la façon que la colonisation a pris place, autrefois.

Si en été, on préfère se rendre plus rapidement à un site d’observation en empruntant des parcours directs, pourquoi, l’hiver venu, ne pas prendre son temps en parcourant la campagne, rang par rang ?

SRB_20151223_17159-low

Cette Pie-grièche grise était perchée sur la plus haute branche d’un arbre, le long du 4e Rang ouest à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Personnellement, j’y vois quelques avantages. Tout d’abord, la diversité qui peut être aperçue au cours de ces balades peut être très surprenante. C’est souvent l’occasion d’observer des espèces autrement plus discrètes en d’autres moments de l’année, soit grâce à l’absence de feuillage ou du contraste avec la neige.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Perdrix grise, un oiseau que l’on observe de plus en plus dans la campagne québécoise mais qui sait tout de même se faire discret (Chemin Bois Clair, Saint-Antoine-de-Tilly)

Par ailleurs, on peut ajouter qu’il est beaucoup plus sécuritaire de rechercher la présence d’un quelconque oiseau en roulant à basse vitesse sur ces routes de campagne généralement moins fréquentés que les voies numérotées de nos cartes routières.

SRB_20160205_22788-low

Un Durbec des sapins venu picorer du gravier, le long du chemin, dans le Rang du Lac-aux-Grelots (Adstock).

Aussi, les séances d’observation, qui se passent souvent au grand vent, pourront alterner avec le confort d’une voiture bien chaude. Et qui sait, ces nombreux détours vous feront peut-être découvrir de nouveaux coins du pays.

SRB_20160130_22121-low

SRB_20151230_17473-lowMais avant de partir ainsi pour rester dans les rangs, il faut tout de même prendre un minimum de précautions: informez vous des conditions routières, ne vous arrêtez que dans des endroits sécuritaires et assurez vous d’avoir un minimum d’équipement avec vous. En cas de panne, l’attente peut s’avérer fort pénible par temps froid.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dindons sauvages aperçus à différents endroits au cours de l’hiver, autant par beau temps, sous la neige ou la pluie: Chemin Saint-Jean (Saint-Étienne-de-Lauzon), Rang des Garceau (Trois-Rivières), Chemin Aubin (Lévis).

SRB_20160124_21087-low

Advertisements

Un avis sur « Restez dans les rangs ! »

  1. Ping : Restez dans les rangs! …/2 | Pixel à tire-d'aile

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s