Le RON 2015

19 Décembre 2015

SRB_20151219_16579-low

Le 19 décembre dernier, avait lieu le RON (Recensement des Oiseaux de Noël). Il s’agit d’une vieille tradition nord-américaine qui date de 1900 (Pour plus d’informations, cliquez ICI).

J’en étais à ma toute première expérience.

Le territoire à couvrir est subdivisé en différentes parcelles.

SRB_20151219_16518-low

Un Épervier de Cooper. On reconnait l’adulte à ses yeux rouges. Chez les juvéniles, ils sont plutôt jaunes.

La règle du jeu est simple: recenser tous les oiseaux vus et entendus, entre minuit et 16h00. Mon ami David avait à sa charge une zone partagée en trois parcelles. Avec l’aide de trois étudiants de la technique de Bioécologie du Cégep de Sainte-Foy, nous nous sommes partagés le travail. Durant la matinée, j’ai couvert, en compagnie de deux d’entre eux le territoire compris entre la rue Bourg-Royal et l’autoroute Laurentienne et entre la 60e rue et le boulevard Louis XIV (zone G-67). En après-midi, nous nous sommes regroupés pour faire ensemble la 3e parcelle comprenant essentiellement le Parc de l’Escarpement, dans Lebourgneuf (zone G-57).

Ce fut une très belle journée.

Au total, mon équipe aura aperçu une vingtaine d’espèces. Celle de David en a vu quelques unes supplémentaires en matinée.

Outre les espèces relativement communes à ce moment-ci de l’année (Pigeon biset, Tourterelle triste, Cardinal rouge, Chardonneret jaune, Mésange à tête noire, Sitelle à poitrine blanche, Roselin familier et pourpré, Moineau domestique, Corneille d’Amérique), nous avons aussi eu la chance de voir le Grand Corbeau, un Grand pic (une femelle), un Pygargue à tête blanche adulte  et tout un groupe de Plectrophanes des neiges… Mais les moments forts de la journée furent sans contredit un Épervier de Cooper aperçu dans les 5 premières minutes de notre recensement, un Autour des Palombes entrevu furtivement au moment où il s’enfuyait et… chose inespérée, détectée grâce à la panique que sa présence provoque généralement auprès des Mésanges à tête noire, une magnifique Petite Nyctale, qui tenait en plus, dans ses serres, une souris. Elle avait trouvé refuge, pour la journée, dans une haie de Thuyas qui bordait l’arrière d’un terrain privé.

SRB_20151219_16597-low

SRB_20151219_16613-low

Advertisements

Un avis sur « Le RON 2015 »

  1. Ping : Colocataires de fortune | Pixel à tire-d'aile

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s